Découvrez la note spécialement écrite par Malala pour les lectrices d’Assembly.
 ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌  ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌  ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌  ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌  ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌  ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌  ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌  ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌  ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌  ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌  ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌  ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌  ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌  ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌  ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌  ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ 
Visionnez dans votre navigateur
Assembly

4 juillet 2019 | Volume 2, numéro 1
  Une note de Malala :
J’avais 11 ans lorsque j’ai parlé de mon histoire pour la première fois.

Sur un blog pour la BBC, j’ai écrit comment les Talibans avaient interdit aux filles de ma communauté d’aller à l’école. Comment le son des mitraillettes me réveillait au milieu de la nuit. Et à quel point les pique-niques sur les vertes collines de la vallée de Swat me manquaient.

J’ai écrit ce que personne d’autre ne pouvait écrire : mon expérience.

En créant Assembly, j’ai voulu offrir un espace pour les filles comme vous ; où parler de vos talents, de votre éducation, des défis que vous devez relever et de vos espoirs pour l’avenir, comme je l’ai fait. Et basé sur les e-mails, des messages, des commentaires et des publications que nous recevons de nos lectrices, je sais à quel point vous aviez besoin d’une plateforme comme celle-là.

Depuis le lancement d'Assembly il y a un an, notre lectorat s'est étendu à plus de 200 pays et territoires. Nous avons publié les oeuvres de filles et femmes de plus de 70 pays et beaucoup de nos articles sont publiés dans plusieurs langues. Cette publication numérique est conçue pour les filles, par les filles. Elle est la preuve du formidable potentiel de la nouvelle génération de femmes leaders. Alors que nous amorçons notre deuxième année, je suis fière de voir qu’Assembly continue de croître.

Je sais qu’une fille parmi vous est en train de lire ce message aujourd’hui et qu’elle a une histoire extraordinaire à partager. Nous voulons l’entendre ! Consultez notre formulaire de soumission pour nous envoyer vos idées ou nous faire part de vos préoccupations.

J’espère voir votre nom dans notre prochain numéro.
Malala
Assembly


 
 
Derrière l’objectif
 
 
 
Des photos saisissantes montrent des femmes afghanes escaladant des montagnes et brisant les normes établies
Afghan Athletics Afghanistan
 
Par Shegufa Bayat
De l’Hindou Kouch au massif du Pamir, de gigantesques chaînes de montagnes couvrent l’Afghanistan. Bien que la topographie accidentée du pays attire des alpinistes du monde entier, peu de femmes afghanes escaladent ces montagnes. Ascend Athletics s’emploie à changer cela.

Fondée en 2014, l’organisation à but non lucratif permet aux jeunes Afghanes d’acquérir des compétences en leadership et de gagner en confiance grâce à une formation en leadership par le sport, et plus particulièrement par l’alpinisme. Chaque année, l’organisation recrute une équipe de jeunes Afghanes âgées de 15 à 24 ans pour suivre un programme rigoureux sur deux ans qui comprend entraînement physique, escalade, techniques de survie et de bivouac, engagement civique et alpinisme. Ces modules mettent les participantes à l’épreuve tant sur le plan physique que mental afin qu’elles développent résilience, indépendance et confiance en elles.

Après avoir participé au programme d’Ascend Athletics comme une étudiante à l’âge de 15 ans, Shegufa Bayat travaille aujourd’hui pour l’organisation comme assistante de programme et transmet ses connaissances aux jeunes grimpeuses. Dans le reportage photo ci-dessous, la jeune fille de 19 ans décrit un peu plus travail de l’organisation.
Ascend Atheletics Afghanistan
Mes collègues et moi pendant notre randonnée hebdomadaire, immortalisées par un photographe (Je suis au milieu !). Les assistantes du programme et moi dirigeons les activités de la semaine. Les accompagnateurs et les guides de montagne internationaux qui visitent l’Afghanistan nous offrent des formations professionnelles et nous transmettons ensuite ces connaissances aux participantes.
Ascend Atheletics Afghanistan
Hanifa Yousoufi, une assistante de programme chez Ascend, conduit les participantes de seconde année dans le cadre d’une expédition au cœur des montagnes de la province du Panjshir.
Ascend Atheletics Afghanistan
Une participante de seconde année au programme d’Ascend affronte les conditions extrêmes de l’hiver afghan dans le Panjshir. En affrontant et en surmontant ces souffrances, les filles développent une grande confiance en elles qui les aidera à relever les défis de leur vie quotidienne.
Ascend Atheletics Afghanistan
À des kilomètres de tout signe de civilisation, un accident dans les montagnes afghanes pourrait se révéler fatal. Au cours de ce programme de deux ans, les filles apprennent l’importance du travail d’équipe et comment aider les autres.
Ascend Atheletics Afghanistan
Les participantes de première année se lancent dans leur première randonnée du programme d’Ascend. Pour un grand nombre de ces filles, C’est leur première rencontre avec les montagnes. Faire de l’exercice est souvent mal vu pour les filles et parfois même interdit en Afghanistan, les nouvelles participantes doivent donc commencer à développer des muscles qu’elles n’avaient encore jamais utilisés.
Ascend Atheletics Afghanistan
Le 10 août 2018, dans le cadre d’une expédition d’Ascend, Hanifa Yousoufi est devenue la première Afghane à atteindre le sommet de la plus haute montagne d’Afghanistan, le mont Noshaq, à une altitude de 7 492 mètres. Extrêmement fière de son patrimoine, elle pose pour un photographe en brandissant le drapeau de son pays.
Ascend Atheletics Afghanistan
Le programme d’Ascend dépend beaucoup des bénévoles internationaux qui viennent en Afghanistan et consacrent leur temps à enseigner de nouvelles compétences aux filles. Camille Fiducia, mannequin sportif américain, escaladeuse et bénévole, a offert à quelques étudiantes de première année leur toute première séance de yoga.
Ascend Atheletics Afghanistan
Pour de nombreuses jeunes Afghanes, sortir de la maison pour autre chose que l’école est plutôt rare. Intégrer le programme d’Ascend permet aux filles d’escalader des montagnes, mais également de se faire des amies pour la vie. Sur la photo ci-dessus, des participantes de première et seconde années font voler un cerf-volant au-dessus de Kaboul.
 
 
Soyez publiée dans Assembly!
 
  Assembly publie des œuvres originaux par les filles pour les filles. Nous aimerions beaucoup publier votre histoire ! Envoyez-nous vos idées et vous pourriez figurer dans le prochain numéro.
 
 
Facebook Twitter Instagram